La Médecine aux Mains Sales

Business Plan De Notre Médecine

Comment d autre peut on l’appeler cette médecine…sinon un bon business???

 

 

 

Un traitement de cancer qui ne rapporte pas assez n’est pas mis sur le marché car il n’est  pas assez onéreux, pas assez lucratif.

On préfère une bonne vieille chimiotherapie.

En parlant de chimiotherapie, personnellement, je n’ai pas d’avis tranché, par contre j’ai lu plusieurs publications scientifiques, dont une: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15630849 qui est une collecte d’informations étalée  sur 5 ans en Australie et aux USA, cette analyse de données qui souligne que les chimiothérapies ne fonctionnent que dans 2,3% en Australie, 2,1% aux USA. Cette publication (toujours validée par un comite scientifique international bien entendu, et sans conflit d’intérêt).

Un autre scientifique publie que bien que ces conditions peuvent varier en fonction des differents types de cancers, il est communément retenu que 80% des oncologues ne prendraient pas de chimiotherapie s’ils souffraient eux même d’un cancer.

https://www.researchgate.net/post/Why_is_the_success_rate_of_chemotherapy_very_low_And_is_it_possible_to_improve_that

Edifiant.

Et puis je vais terminer par une experience personnelle. Lorsque j’ai été blessée neurologiquement  et délaissée médicalement lors d’une chirurgie mineure, étant a l’epoque dans le pacicique sud, j’ai consulté une neurologue, grande spécialiste du traitement des douleurs par laser froid. L’ayant consultée et ayant discuté longuement, elle s’est aperçue que je maitrisais bien le sujet de cette lesion du nerf trijumeau ainsi que ses nombreuses conséquences de comorbidité. Elle m’a donc demandé d’intervenir à l’Universite de Sydney, au Brain and Mind Institute. Mon intervention devait avoir lieu lors d’une journée de formation pour les dentistes. Formation ou le theme du laser e2tait largement abordé.

Avant mon intervention, le speach d’un medecin (Professeur réputé) oncologue. Ce dernier parlait de sa derniere publication. Le sujet était tendu car l’etude portait sur des enfants atteints de cancers divers et tous soignés par chimiothérapie lourde. Pour ceux qui connaissent la chimiotherapie: cela peut occasionner de lourds effets secondaires tels que des ulcerations importantes des muqueuses, entre autre de la bouche et du tube digestif. Ces ulterations ressemblent à d’énormes brûlures, des lambeaux de muqueuse se decolant, laissant a vif une chaire extrêmement douloureuse. Ce professeur, avec l’accord du comité d’éthique, pratiquait des seances de laser froid afin de soulager l inflammation de ces muqueuses. Il n’effectuait qu’une demi bouche chez chaque petit patient afin de pouvoir montrer le avec/sans traitement de manière objective. En effet, les photos présentées lors de cette formation universitaire montrait bien un grand benefice sur ces muqueuses du coté traité. J’ai eu une lueur d’espoir, pensant enfin que le système pouvait avoir un bon fond.

J’ai ensuite demandé confirmation a ce professeur que le deuxième coté était ensuite traité avec ce laser afin de soulager ces petits patients écorchés, souffrants et si courageux (mon coeur de maman et d’humain emphatique probablement), la réponse de ce professeur m’a glacé le sang.

 » Vous pensez bien, ces enfants sont tous morts rapidement »

Lire la suite