Une crise de Neuropathie du trijumeau, les conséquences possibles

Avis aux lecteurs qui vont découvrir ce texte ci-dessous, rédigé cette nuit sous l’emprise d’une douleur paroxystique…(qui dit douleur paroxystique, dit douleur chronique constante en image de fond, ceci malgré la prise de me2dicaments puissants et pourtant encore impuissant face à notre neuropathie).  A ma relecture ce matin, je sais…mon texte est truffé de fautes…mais je ne les corrigerai pas, car elles sont le reflet de qui je suis devenue, de mon incapacité de concentration, de mon déclin…et à l’expert de l’assurance qui m’a posé la question: mais pourquoi ne pourriez vous pas travailler…voilà pourquoi…avez vous vu ma photo?

Milieu de la nuit…un nuit comme les 1460 nuits que je viens de passer depuis que ce dentiste m’a blessée…et pas soignée…me condamnant ainsi…à ceci…pour les X jours et nuits…..ca….je ne sais pas combien de temps mon corps peut endurer cela…mais les neurologues me l’annoncent à vie, l’expert dans son rapport dit « peut s’améliorer ou continuer à évoluer ». (cela n’en prend pas la tournure…pourtant je voudrais vraiment lui donner raison sur l’option optimiste de son rapport)…

Lorsque une neuropathie iatrogène du trijumeau fait souffrir à un point tel que l inflammation fait gonfler toute la moitié du visage…et que l on a tellement mal…que durant 4 ans…on ne peut plus s allonger que du côté non souffrant…l infiltration d œdème gagne l autre côté du visage…le principe de vases communicants…

Lire la suite

Congrès d’Implantologie Dentaire: prévenir et Guérir les Complications en Implantologie. Antibes

Un programme digne du club Med, Patients planquez vous, ce n’est pas encore cette année que les dentistes apprendront à prévenir et guérir un nerf Trijumeau blessé

Lors de mes nombreuses recherches pour tenter de trouver une solution à ma Neuropathie iatrogène causée par un dentiste .(..qui ne connaissait pas l’importance du nerf Trijumeau, et ne l’a toujours pas comprise) Je suis tombée sur ce programme de conférence : prévenir et guérir les complications en implantologie.

Car le risque est la, bien réel, il est immense , telle cette baleine planquée sous ce kayak.

70% des patients qui ont leur nerf atteint souffriront à vie (les 30 % restant: ce sera grâce au professionnalisme du dentiste et à sa connaissance: agir dans les 36 heures, dépose d implant et protocole medicamenteux. Ces statistiques sont valables en Angleterre, pas sure qu elles soient applicables en France puisque le dentiste ignore cette lésion irreversible. ) . En Angleterre, il existe une obligation de déclaration de blessure du nerf, 3600 cas sont déclarés par an.

En France, aucune obligation, les dentistes ne connaissent pas l’étendue et la gravité de cette lésion: à chaque fois: une qualité de vie de foutue. Alors oui: le risque est aussi gros que cette baleine!

Mon premier réflexe d’optimiste que je suis : de dire ouf, voilà enfin que cela se sait, s’enseigne…

Puis je regarde le programme: que vois je: sur 3 jours de formation: ça commence par du golf: 3h, ou encore une randonnée, au choix.

Dans l’après-midi :

Présentation,

Économie de la santé, et oui, c’était bien annoncé dans le titre: prévenir et guérir les complications…on voit immédiatement le lien. .c’est comme ça que les dentistes vont enfin savoir comment prévenir la Neuropathie la plus invalidante et douloureuse que l’humain puisse connaître (ce n’est pas moi qui le dit.;.;mais tous les neurologues spécialistes à travers le monde). J’ai même eu comme réponse d un professeur américain à qui j’écrivais pour demander des pistes de traitement: good luck. Les VRAIS spécialistes savent. Mais un dentiste….ne sait pas, alors il va apprendre.;.mais pas le premier jour. Pas grave, il y a 3 jours de formation.

Bon ce premier jour ils vont aussi aborder le futur de l’implantologie.;.c’est bien de se projeter vers demain, quand on ne connaît pas la réalité d aujourd’hui !

J2: 9h: atelier…prise d’empruntes : à boooooon, je pensais que ça..;un dentiste il savait déjà prendre une emprunte. Non, bon, ok, alors on révise.

Oh, mais suis Je bête, il y a aussi atelier photo.;.mais que je suis mauvaise langue: 2 ateliers en même temps..;les pauvres, ils vont être épuisés,et puis le stress de savoir comment guérir ce nerf . Suspens…

Puis on va quand même aborder la prothèse hein.;.tournons bien autour du pot…

Ah.;.voila voila, en fin de matinée, 11h40 ( alors qu’on pense un peu à l’apéro quand même déjà.;;faut pas deconner, c’est qu’on a soif nous, il fait chaud à Antibes.

11h 40 disais je…jusqu’à. ..roulement de tambour : 12h.

Si je compte bien: cela fait 20 minutes pour aborder:

Les examens et exploration à pratiquer avant (c’est la prévention, c’est dans le titre) , les différentes techniques d’implant et les risques en decoulant.

Les produits anesthésiants: les bons, ceux à éviter et quand. Et oui , un nerf alvéolaire inférieur peut même être chimiquement nécrosé par un anesthésiant, ou encore la vascularisation perturbée et donc oseointegration compromise.

Le fait que dans 50% des cas, la lésion du nerf se fait non pas par contact direct mais par l hématome provoque lors de l intervention, hématome comprimant le nerf. Il est donc primordial d être à l écoute du patient, s il décrit des douleurs et où perte de sensibilité: non cela ne passera pas si le dentiste n intervient pas par une dépose et un protocole urgent.

Le matériel indispensable à utiliser pour éviter de toucher le nerf, ça semble tout con, mais oui, ça arrive encore des dentistes qui, tels des artistes peintres, travaillent à main levée, sans guide ( et zip…dans le nerf)

Le suivi du patient afin de détecter au plus vite une lésion.

Le bon protocole médicamenteux. Il y en a plusieurs proposés en fonction des écoles: usa, Londres, Lithuanie, Japon.

Le suivi de l’évolution de la topographie de cette Neuropathie. De quel type est elle: paresthésie, hypoesthésie, hyperesthésie, et oui c’est qu’ils vont vite..;si si, tout ça va être abordé en 20 minutes.

Quand adresser un patient a un spécialiste, lequel?

Quel processus de neuro immunité bascule le patient en douleur chronique à vie, pourquoi, comment, quel délai ? Les cascades nociceptives locales, dans le noyaux du nerf Trijumeau au niveau de la corne postérieure de la moelle épinière, le développement de cellules microgliales au niveau du cortex sensitif. La topographie corticale du trijumeau ‘quand même presque 50% du cortex sensitif).

Les conséquences à long terme: risque de névralgie du nerf d’Arnold secondaire (bon, passons le pourquoi, ça va faire short en 20 minutes), les risques de crps (complex regional pain syndrome), bon arrêtons nous la, bien que ce soit le pain quotidien de la majorité des patients ayant été blessés lors d’une pose d’implant

Voilà voilà…20 minutes pour tout ça..; si si, je vos assure, après on n’en parle plus.

Maiiiiis non, je deconne, c’est moi qui viens de l’inventer ce programme, certes, les 20 minutes sont réelles…mais que va-t-on avoir le temps…et l’envie.;.de dire en 20 minutes?

Bon le lendemain on reviendra quand même sur les risques de péri implantite ‘ et les soucis des prothèses d’implant.;.quand même…

Mais en bref, en 20 minutes tout le reste est vu, waaaaaa, bravo, très fort.

La je pose une question: pourquoi avoir appelé ça : prévenir et guérir les complications d’implantologie..;

La Guérison n’existe Pas pour cette Neuropathie, c’est un fait avéré, connu, su, publié…pas de guérison possible…mais on le met quand même dans le titre: guérir (titre mensonger)

je vais vous aider à y voir plus clair: le titre fait plus scientifique, c’est chic, ça compte pour la formation continue des dentistes;;;mais le sujet qui compte réellement; ce n’est pas le patient et son bobo, mais les comptes…des dentistes: car en effet: tout est dit: premier jour l’économie, le progrès, et dans ces 72 heures de congrès, 20 minutes seront consacrés à éviter de massacrer des patients.

La déjà, je suis bien refroidie, mais la ou je me suis vraiment pris la grosse claque , c’est en regardant la petite vidéo de présentation. C’est digne d’un dessin anime ou on y ferait apparaître la croisière s’amuse rencontrant la baleine de Pinocchio, le tout sur une chanson de Brigitte Bardot nous chantant la madrague avec sa voix niaise.

Je partage ici le lien de la page d’accueil de ce congrès, je vous le rappelle : réservé à des docteurs en chirurgie dentaire (pas au club Mickey du club med !!!!!)

https://www.iti.org/congressfrance/Accueil

Je vous laisse conclure, j en reste sans voix, sans voie, sans issue…ils sont incorrigibles, intouchables

Allez, amusez vous bien les Mickeys…

Si Hippocrate Savait

Témoignage d’une patiente atteinte d’encéphalite myalgique/SFC

Étant moi même atteinte d’encephalomyelite myalgique, je fais bien entendu partie de groupes Facebook dans lesquels nous partageons nos expériences, nos moments difficiles…parlons de nos traitements….et protocoles de diagnostic …bien maigre…bien qu’il existe encore plus maigre : la connaissance scientifique du corps médical qui pose bien souvent une étiquette…sans appliquer de recherches adéquates, pour ensuite nous dire que nous n’avons rien…

Ce matin donc, je découvre le message laissé par une membre du groupe EM/sfc et autres fatigues chroniques…

Avec son accord, je partage ce message…ou l’on découvre…dans toute la laideur de ce syndrome….pourtant reconnu par l’OMS depuis 1992….le quotidien bien trop fréquent d’une patiente…ses batailles face à l’ignorance, et avant de laisser la place au témoignage de Veronique, je vais citer les paroles d’un médecin qui m’a suivie….bien trop vaguement puisqu’il ne regardait ni les résultats de mes analyses…ni les scanners ou autres IRM….ce dernier…sans vérifier les résultats, m’a dit:

« Tu déprimes cocotte, bouge toi les fesses et retourne bosser… »

Tout est dit n’est ce pas…ou presque…car chaque parient a sa voix, voici celle de Veronique:

Bonjour à vous,

Mon état s’est beaucoup dégradé et je vais devoir couper internet durant quelques temps. Écrire, lire est un effort, les rdv médicaux qui me sont demandés m’obligent à me tenir assise bien trop longtemps par rapport à mes capacités et les crashs qui suivent sont de plus en plus intenses, longs et douloureux. Les médicaments qui me sont donnés me provoquent la plupart du temps des effets secondaires qui aggravent mon état sans m’apporter aucun soulagement.

Lire la suite

Une Nuit de Douleur, Une nuit d’Horreur

Neuropathie du Trijumeau, une Vie Engloutie

C’est la nuit, je gémis

C’est la nuit, alors c’est permis

Car personne ne m’entend…pas un bruit….sauf moi…qui gémis

Pas pour me plaindre…mais car les vibrations lentes de ces gémissements rythment mes pensées…hors de ce corps…meurtri…*

C’est la nuit…tout est permis…

Car le jour, sans répit, sur moi je prends, et malgré ca….il est rare quand je souris…

Sur moi je prends….mais du fond de mon canapé ou de mon lit

Car quoi qu’en disent ces experts, ces assurances, ces professeurs de médecines aguerris

Ce tsunami incessant de douleur, ni travailler ni vivre ne serait bien choisi

C’est tellement…tellement…une superposition de douleurs de douleurs dont ma tête se rempli

Jusqu’à, me semble-t-il en exploser, déferler tel un tsunami

C’est la nuit, et je vous garantis…mes journées sont autant endolories

Il y a un an, j’ai décidé qu’une nuit avec une seule crise serait une nuit d’embellie

Je vais devoir réviser ces critères, car ma douleur, sans cesse, d’autres niveaux franchit

C’est la nuit, c’est le jour qui arrive, simili…et a vie…

C’est la vie…c’est ma vie….trahie…. par un abruti

UN ABRUTI INOUI

*(on appelle ca l’auto-hypnose ou méditation….s’échapper de son corps pour ne plus ressentir la douleur…c’est la solution miracle qui nous est proposée en centre anti douleur)

Après avoir décrit ma nuit en rime, quoi de mieux de partager avec vous un petit dessin animé qui vous montrera…la série de douleur, la série d’horreur, la série qui fait peur…

 

Vous avez trouvé ça horrible, je suis bien d’accord, alors pourquoi laisse-t-on encore des dentistes, étudiants en dentisteries, professeurs, neurologues, dans l’ignorance de cette neuropathie iatrogène du trijumeau en France alors que cette lésion et ses conséquences de co-morbidité sont décrites dans toutes les publications neurologiques et dentaires internationales?

Ignorance  ou obscurantisme volontaire bien lucratif pour un système tout en faveur d’une association de malfaiteurs?

Appel au civisme des journalistes, besoin de communication, aidez nous

J’en appelle au civisme des membres de la presse….si parmi eux certains me lisent…je me tiens à votre disposition pour réunir toutes les informations, scientifiquement prouvées, approuvées; les témoignages de patients…des scandales croustillants à la pelle….votre émission, votre article ….est bouclé, et fera sensation…

Vous pensez peut être que c’est rare? Détrompez vous

Neuropathie du trijumeau versus autres drames en quelques chiffres:

la mucoviscidose (mes pensées les plus douces et chargées d’une empathie sincère s’envolent vers les familles de ces patients….et bien entendu vers ces patients eux mêmes, sans vouloir comparer ce qui n’est pas comparable): 500 naissances par an en France

-nombres de morts sur la route par an en France: 3500 décès

-la sclérose en plaque: 4000 à 6000 cas diagnostiqués par an

La neuropathie iatrogène du trijumeau, pas de statistique en France, mais en Angleterre (démographie similaire, obligation de déclaration) 3600 nouveaux cas sont déclarés par an (ne parlons pas de ceux qui ne sont pas déclarés).

Cette neuropathie n’est pas génétique, vous n’avez pas besoin d’avoir roulé trop vite ou grillé un feu rouge…cette neuropathie  est évitable ou réversible avec une formation appropriée des dentistes et neurologues en France, elle peut arriver à toute personne subissant une extraction de dent, une pose d’implant…

Maintenant que vous avez ces chiffres…comparez….vous avez tous entendu parlé d’accidentés de la route, de sclérose en plaque, et même de mucoviscidose, et certainement vous n’aviez jamais entendu parlé de neuropathie iatrogène du trijumeau…dite la maladie du suicide car tellement douloureuse et irréversible…

Il est temps qu’on en parle

Aider nous, aider la médecine française à dépoussiérer ses bancs…car vous pouvez, cher ami journaliste….être le prochain….peut être venez vous d’enregistrer votre dernière émission, peut être avez vous bouclé votre dernier article…??? Ou peut être cela touchera un membre aimé de votre famille et fera basculer votre vie à jamais…

 

Si Hippocrate Savait…