Une Nuit de Douleur, Une nuit d’Horreur

Neuropathie du Trijumeau, une Vie Engloutie

C’est la nuit, je gémis

C’est la nuit, alors c’est permis

Car personne ne m’entend…pas un bruit….sauf moi…qui gémis

Pas pour me plaindre…mais car les vibrations lentes de ces gémissements rythment mes pensées…hors de ce corps…meurtri…*

C’est la nuit…tout est permis…

Car le jour, sans répit, sur moi je prends, et malgré ca….il est rare quand je souris…

Sur moi je prends….mais du fond de mon canapé ou de mon lit

Car quoi qu’en disent ces experts, ces assurances, ces professeurs de médecines aguerris

Ce tsunami incessant de douleur, ni travailler ni vivre ne serait bien choisi

C’est tellement…tellement…une superposition de douleurs de douleurs dont ma tête se rempli

Jusqu’à, me semble-t-il en exploser, déferler tel un tsunami

C’est la nuit, et je vous garantis…mes journées sont autant endolories

Il y a un an, j’ai décidé qu’une nuit avec une seule crise serait une nuit d’embellie

Je vais devoir réviser ces critères, car ma douleur, sans cesse, d’autres niveaux franchit

C’est la nuit, c’est le jour qui arrive, simili…et a vie…

C’est la vie…c’est ma vie….trahie…. par un abruti

UN ABRUTI INOUI

*(on appelle ca l’auto-hypnose ou méditation….s’échapper de son corps pour ne plus ressentir la douleur…c’est la solution miracle qui nous est proposée en centre anti douleur)

Après avoir décrit ma nuit en rime, quoi de mieux de partager avec vous un petit dessin animé qui vous montrera…la série de douleur, la série d’horreur, la série qui fait peur…

 

Vous avez trouvé ça horrible, je suis bien d’accord, alors pourquoi laisse-t-on encore des dentistes, étudiants en dentisteries, professeurs, neurologues, dans l’ignorance de cette neuropathie iatrogène du trijumeau en France alors que cette lésion et ses conséquences de co-morbidité sont décrites dans toutes les publications neurologiques et dentaires internationales?

Ignorance  ou obscurantisme volontaire bien lucratif pour un système tout en faveur d’une association de malfaiteurs?

Appel au civisme des journalistes, besoin de communication, aidez nous

J’en appelle au civisme des membres de la presse….si parmi eux certains me lisent…je me tiens à votre disposition pour réunir toutes les informations, scientifiquement prouvées, approuvées; les témoignages de patients…des scandales croustillants à la pelle….votre émission, votre article ….est bouclé, et fera sensation…

Vous pensez peut être que c’est rare? Détrompez vous

Neuropathie du trijumeau versus autres drames en quelques chiffres:

la mucoviscidose (mes pensées les plus douces et chargées d’une empathie sincère s’envolent vers les familles de ces patients….et bien entendu vers ces patients eux mêmes, sans vouloir comparer ce qui n’est pas comparable): 500 naissances par an en France

-nombres de morts sur la route par an en France: 3500 décès

-la sclérose en plaque: 4000 à 6000 cas diagnostiqués par an

La neuropathie iatrogène du trijumeau, pas de statistique en France, mais en Angleterre (démographie similaire, obligation de déclaration) 3600 nouveaux cas sont déclarés par an (ne parlons pas de ceux qui ne sont pas déclarés).

Cette neuropathie n’est pas génétique, vous n’avez pas besoin d’avoir roulé trop vite ou grillé un feu rouge…cette neuropathie  est évitable ou réversible avec une formation appropriée des dentistes et neurologues en France, elle peut arriver à toute personne subissant une extraction de dent, une pose d’implant…

Maintenant que vous avez ces chiffres…comparez….vous avez tous entendu parlé d’accidentés de la route, de sclérose en plaque, et même de mucoviscidose, et certainement vous n’aviez jamais entendu parlé de neuropathie iatrogène du trijumeau…dite la maladie du suicide car tellement douloureuse et irréversible…

Il est temps qu’on en parle

Aider nous, aider la médecine française à dépoussiérer ses bancs…car vous pouvez, cher ami journaliste….être le prochain….peut être venez vous d’enregistrer votre dernière émission, peut être avez vous bouclé votre dernier article…??? Ou peut être cela touchera un membre aimé de votre famille et fera basculer votre vie à jamais…

 

Si Hippocrate Savait…

Texte Poétique d’une patiente atteinte de Neuropathie post dentaire du trijumeau

 

La douleur est un étranger qui s’impose à vous et à votre vie, sans y avoir été invité.

Il entre dans votre foyer sans s’être annoncé, ne prévient pas de son départ.
Il n’apprend pas à nous connaître, n’a que faire de qui vous êtes…
Nous tentons de la cerner, de la jauger, de l’évaluer, en vain…on ne s’y habitue jamais.
Il donne la température de la journée, influe sur ce qui est de plus précieux.
C’est à se demander si, parfois, elle ne puise pas sa force en nous.
Peu importe qu’on en ait suffisamment ou pas d’ailleurs.


Même quand on pense en avoir avoir fait le tour, elle arrive toujours à nous surprendre…vicieuse, elle ?


Elle a de la chance elle, elle peut justifier d’un CDI, se nourrit aux frais de la princesse, est exonérée de taxes foncières et d’habitation, bien qu’elle dispose d’un logis d’exception.
Je la soupçonne de disposer de sentiments, tels que l’attachement et la fidélité. Attention, cela ne la rend pas humaine pour autant, elle demeure sans pitié et très tenace.
Elle doit être curieuse car elle cherche (trop) souvent ses propres limites.
Elle nous transforme, lentement, vicieusement…la patience, la gentillesse sont des qualités qui, si elle nous correspondaient jadis, deviennent des échos lointains lors de multiples occasions…


Elle change la femme que je suis, la mère que je veux être, bref, la personne que je pensais être…

 

la neuropathie du trijumeau, cette intense douleur invisible qui  transforme nos vie et nous transforme

Lire la suite