Comment Expliquer sa Douleur Neuropathique du Trijumeau pour un Jour Être Entendus

La quantification et l’expertise de la douleur d’une neuropathie iatrogène sévère du trijumeau pose un réel problème.

Bien que mon rapport d’expertise médical indique que je ne peux plus travailler, la cause invoquée n’est pas la douleur extrême…mais les effets secondaires des médicaments puissants qui me sont prescrits. L’OMS recommande pourtant bien d’évaluer l’intensité de la douleur pour établir un degré de handicap. Les plus grands spécialistes de neuropathie iatrogène du trijumeau à travers le monde parlent de comorbidité. Il est donc clair et établi que la douleur trigéminale EST un handicap. L’évaluation de mon handicap a été estimé à 8 %, ceci tenant compte de la douleur (douleur dite suicidaire, c’est une des plus intenses que l’être humain puisse connaître) sur l’ensemble de l’hémiface, douleur accompagnée de perte de sensibilité, perte osseuse mandibulaire…8%, dans le barème médical, c’est aussi par exemple le pourcentage qui sera affecté à une personne souffrant de paralysie de la mobilité latérale d’un œil. Soyons clairs, je n’en veux pas à cet expert qui suit scrupuleusement le barème établi par une liste de spécialistes qui, eux, ont rédigé le barème médical. C’est un peu un cercle vicieux, car chacun se retranche sur la responsabilité de l’autre.

 

Comment je décris ma douleur de neuropathie du trijumeau

Hier j’étais en train de discuter avec ma tante, qui est adorable…bien qu’elle ait des idées bien arrêtées.

Elle me demandait de décrire ma douleur. Il est tellement difficile de décrire une douleur a quelqu’un…d’autant plus que pour ma part…et je sais ne pas être la seule patiente atteinte de neuropathie iatrogène du nerf trijumeau…qui n’ai pas qu’une douleur…mais une superposition de différentes sensations très douloureuses, allant de la brûlure, à la sensation d’être écorchée vive…d’être électrocutée et en même temps d’avoir un pic à glace enfoncé dans l’œil….après lui avoir décrit ces douleurs, ma tante s’exclame, « ah, mais c’est comme ma copine, elle souffrait de migraines…mais avec un bon régime, elle ne souffre plus !!! »

Ma mâchoire s’en décroche

Et là, ma mâchoire torturée se décroche, mes yeux, même le douloureux, me sortent de la tête, j’en suis toute ébobie…

« Mais non, tu n y es pas….cette douleur est plus intense qu’une migraine, de plus il n’y a pas de rémission possible, pas de soins …la morphine ne fait rien contre cette douleur, les anti epileptiques la touchent à peine…on n’est pas dans le même registre, je compatis pour ta copine…car c’est vrai qu’une migraine peut être très intense….blablabla » je parlais dans le vide

Une description de la douleur neuropathique du trijumeau qui sera plus utile, le choc de l’image

Lire la suite

Ce qu’une victime d’acte médical pense de la condamnation de l’anesthésiste pour faute ayant causé la mort d’une patiente

Que pensez vous de cette condamnation de l’anesthésiste n’ayant pas agit dans l’intérêt de la patiente, son manquement ayant causé la mort d’une jeune maman?

La condamnation vient de tomber en appel:

5 ans de procès pour une médecin anesthésiste ayant manqué à ses devoirs de soins diligents sur une patiente, ce manque de soin ayant causé la mort de cette jeune femme est un fait tragique.

L’anesthésiste est donc, après appel, condamnée à 1 an de prison avec sursis et 5 ans d’interdiction d’exercer.

Un drame s’est passé, un bébé, une petite fille, et son papa, ont du subir 5 années de procédures.

Un premier jugement avait condamné cette femme médecin à 6 mois de prison avec sursis. Le tribunal a, manifestement voulu donner l’exemple en renforçant la sentence. Je suis ravie de lire cela.

Je voudrais néanmoins souligner que cette médecin ne sentira jamais l’odeur d’une prison, elle restera bien au chaud chez elle….alors qu’une maman est morte, et une petite fille n’aura jamais le bonheur d’avoir les bras de sa maman autour d’elle.

Je voudrais aussi ajouter que 5 ans d’interdiction d’exercer…ne l’empêchera pas de prendre un autre job…durant ces 5 ans, elle peut…devenir caissière, vendeuse, assistante de direction, manager d’une société, elle peut aussi écrire un livre….que sais je…tout en jouissant de la présence de ses enfants le soir…sans souffrance, elle peut regarder la télévision, aller au cinéma, à l’opéra, aller faire du shopping, rigoler avec ses amis, faire l’amour avec son mari….

Condamnationde la médecin anesthésiste

Lire la suite

Les 7 étapes pour plainte en conciliation médicale contre un praticien.

La phase qui va être développée dans cet article :

La Conciliation, comment ça marche.

 

Cette question m’est souvent posée. Il me semble donc instructif de partager ce que je sais à ce sujet. Je n’ai l’expérience que d’une patiente face à une procédure unique …mais une patiente qui a déjà subi tellement de turpitudes lors de cette procédure, qu’elle a appris énormément.

De plus, ayant crée un groupe privé sur Facebook auquel seulement les patients atteints de neuropathie post dentaire ont accès….je suis confrontée au quotidien aux mêmes problèmes de patients, qui doivent surmonter les mêmes obstacles. Ces obstacles semblent insurmontables, trop nombreux.

 Personne n’aime le conflit, je déteste le conflit, approchons donc ce problème de manière positive et constructive.

Une lettre recommandée avec accusé de réception destinée à l’Ordre Régional (médecins, dentistes, sages-femmes ou infirmiers), pour ma part, je conseille VIVEMENT d’envoyer une copie à l’ordre national, informant l’ordre régional que l’ordre national vous lit en copie) ainsi qu’à la haute autorité de santé (ces derniers vous répondront probablement que vous devez vous adresser à l’ordre régional, cependant, de cette manière, l’ordre national sera systématiquement alerté d’un acte iatrogène. Inspirez vous de lettre type, de modèles trouvés sur le net, ceci vous permettant de gagner du temps, et de l’énergie. Si comme moi, vous avez été blessée neurologiquement (avec douleur chronique diagnostiquée à vie), je vous invite à aussi envoyer une traduction de votre lettre à l’association d’étude contre la douleur, copie à l’association Européenne d’étude contre la douleur ET copie a l’association internationale d’étude contre la douleur.

 Pourquoi envoyer autant de copies

Ces lésions iatrogènes sont bien trop souvent mal diagnostiquées, les patients recevant donc des soins non appropriés. Il n’est vraiment pas rare d’avoir des patients souffrants à la suite d’une lésion neurologique, traumatique ou infectieuse de se faire envoyer en psychiatrie…après s’être fait diagnostiqué de cause idiopathique à leur problème. Faire passer une information claire, répétée à l’ensemble des instances pouvant avoir une influence positive sur la formation et l’information des praticiens est donc un objectif auquel nous pouvons, individuellement agir…en envoyant une historique médicale incluant les détails de la maladie, des souffrances endurées, sans formulation vindicative ni diffamatoire, mais informative et étayée de publications scientifiques se rapportant à votre lésion…ceci peut avoir un impact d’une extrême puissance.

 Les étapes de cette procédure de conciliation :

Les 7 étapes pour plainte en conciliation médicale contre un praticien.

Lire la suite