La Neuropathie du trijumeau en image

Aujourd’hui, jour de crise intense de Neuropathie du trijumeau, plutôt que de maudire ce dentiste qui m’a condamnée à vie à cette souffrance…je désire vous la présenter en image cette souffrance, en image….imagée.

Aujourd’hui je vous fais découvrir ma découverte sur Instagram, découverte d’un profile qui n’a pas de lien avec le Trijumeau, néanmoins cette belle jeune femme a été drôlement inspirée par ce foutu nerf crânien pour réaliser ses maquillages plus vrais que nature:

Aujourd’hui, je voudrais qu’on m’enlève l’œil tant il me fait mal….une torture si bien décrite par une simple photo….

Au fait comment avez vous passé les fêtes? Moi c’était plutôt: boule de Noël…

Au quotidien c’est assez comme ça…bon, certes, tout du même côté: vue trouble, et une jolie sensation de brûlure!

Et aux ergothérapeutes et autres pseudo-bien pensants qui nous disent de nous changer les idées et de se divertir…voulez vous jouer aux cartes ♦️ comme ça? C’est belle et bien la douleur qui nous empêche de prendre du plaisir, et pas le manque de plaisir qui nous provoque des douleurs…

Et dans tous les cas, notre visage est ainsi séparé par une ligne ….pas si imaginaire que cela….

Vous pouvez retrouver le profile de cette artiste maquilleuse/photographe sur Instagram : journal.de.marine

Merci à elle de m’avoir donné son accord pour partager ses photos…

Pourquoi partager encore et encore sur cette Neuropathie iatrogène du trijumeau?

Vous pouvez penser: pourquoi rabâcher sans cesse la même complainte sur le meme nerf?

C’est simple, nous voyons de plus en plus régulièrement des documentaires médicaux…des erreurs médicales uniques, graves, dramatiques, certes. Cependant dans le cas de cette Neuropathie iatrogène, nous patients, faisons face à une ignorance et un obscurantiste absolu en France. Nous nous démenons à contacter des journalistes, des lanceurs d’alertes…et n’avons jamais droit a la parole.

Il est à noter que la gravité de cette blessure neurologique n’est pas enseignée en faculté, ni de dentisterie, ni de neurologie. Oh drame, oh désespoir pour c’est patients, car une fois le nerf lésé, il existe un protocole médicamenteux (et parfois chirurgical), qui permet une totale guérison, sans douleur, sans troubles neurologiques associés… alors pourquoi est on ignores, laissés en errance durant plusieurs années, pour ensuite se faire entendre dire que nous souffrirons à vie.

Merci encore à Marine pour ses photos, et je lance une nième demande aux journalistes: qui est en mesure de prendre son courage à deux mains afin de communiquer sur ce sujet …bien nerveux…

Merci

Si Hippocrate Savait

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s