Mes 13 Remèdes anti douleurs qui ne vont pas plaire à Big Pharma

13 remèdes naturels contre la douleur

Même s’il en existe plus, au gré des voyages, des continents, des cultures, n’oublions pas que au moins 60% de la pharmacie est composée d’éléments issus ou synthétisés en mimant les plantes

Cet article fait état d’aide naturelles pour des douleurs chroniques périphériques. Les douleurs neuropathiques intenses ne rentrent pas dans ce cadre, hélas

 

Le nombre de personnes souffrant de douleurs chroniques est important, et de trop nombreux médicaments, parfois inutiles, parfois dangereux, leur sont prescrits.

Les douleurs chroniques représentent une des 3 plus grosses dépenses de la sécu…

Il y a des moyens naturels pour atténuer certaines douleurs chroniques. Pour ceux d’entre vous qui désirez passer au naturel, voici ce que j’ai trouvé et qui est communément décrit comme ayant des vertus anti douleurs ou anti inflammatoires.

En des termes plus scientifiques, des substances qui vont bloquer la production de certaines protéines responsables de l’inflammation et de la douleur. Peut être avez vous entendu parlé de COX 2 inhibiteurs ??? L’aspirine par exemple en est un.

Les personnes qui voient leurs douleurs non couvertes par les prescriptions prennent parfois de grands risques en cumulant la prise de médicaments qui peuvent causer des ulcères ou même des saignement ou hémorragies…

Vous êtes décidé à essayer ces substances et méthodes naturelles ?

Voici une liste non exhaustive, ces remédes fonctionnent parfois encore mieux en synergie avec d’autres…

13 remedes anti douleur

 1 Le curcuma

Il est souvent décrit et a fait l’objet de nombreuses recherches. Il peut être pris dans des currys, mais aussi dans ce qu’on appelle la « Golden Paste » (bien décrite par le vétérinaire australien le DR Doug), cette gold past est maintenant largement utilisée pour l’homme aussi. Cette gold past comprend du curcuma, une huile végétale de bonne qualité (je recommanderais l’huile vierge de coco), et du poivre noir. La synergie des 3 ingrédients permet au tube digestif de bien l’assimiler (on dit alors qu’il est bio assimilable).

Cette substance se trouve aussi en extrait CO2 ou en huile essentielle. Les médecins spécialistes préconisent 3X 10 gouttes par jour, ingérée (ce n’est pas une prescription, ceci est suggéré par des médecins tel que le Dr Axe).

2 L’encens Oliban ou Boswellia

En poudre, en extrait CO2 ou en huile essentielle est reconnu comme étant un puissant anti inflammatoire. Le boswelia est non seulement un anti inflammatoire naturel, mais il contient des alpha pinènes qui sont aussi de bon anti dépresseurs. Lorsque l’on connaît le poids d’une douleur chronique sur notre qualité de vie…cette vertu est plus qu’appréciable. C’est bien simple, les laboratoires pharmaceutiques synthétisent la même substance, non naturelle, comme anti dépressif…alors pourquoi prendre une substance chimique si la version naturelle est plus complète et moins chère. Cette huile est proposée par les medecins en application locale ou par voie orale (ce n’est toujours pas moi qui prescris… J )

 3 La gaulthérie

Ce remède se trouve sous forme d’huile essentielle, on la retrouve dans de nombreuses formules d’huiles de massages pour les sportifs. La molécule naturelle se rapproche grandement de celle de l’aspirine. Une huile essentielle très similaire sera l’huile essentielle de bouleau. Les deux huiles auront d’ailleurs une odeur semblable. Cette huile essentielle s’utilise donc principalement en application locale, mais vous pouvez aussi diluer 10 gouttes dans un verre de lait….ne le buvez pas, mais versez ce verre dans votre bain. Pourquoi le lait ? Simplement car le lait contient beaucoup de matières grasses…et que la majorité des huiles essentielles se dissolvent dans l’huile et pas dans l’eau. En le mélangeant avec ce vert de lait, vous allez permettre une totale dilution, et une bonne homogénéité de votre bain aux huiles essentielles (lait de soja ou d’amande convient tout aussi bien…il faut simplement que le lait contienne environ 10 à 15% de matières grasses). J’aime ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, qui a aussi des propriétés anti-inflammatoires qui complètent bien la gaulthérie.

 

La gaulthérie est également un super boostant de votre bonne humeur…ce qui ne gâche rien.

Et dernier bénéfice à utiliser cette huile essentielle ; l’inhalation de molécules volatiles que contient l huile essentielle de gaulthérie agit directement, par le biais des cellules de l’olfaction (que nous avons dans le nez), ces cellules sont en lien direct avec la glande pituitaire…qui est un peu le « chef d’orchestre des hormones…de la bonne humeur et du bien être…vous imaginez le grand bénéfice !!!! Ceci est prouvé scientifiquement et est utilisé dans les centres palliatifs (en milieu hospitalier) en France. Vous pouvez, en toute tranquillité et sécurité utiliser ces huiles dans votre baignoire…zen…à la maison.

 4 Le Romarin

Le romarin, en dehors de ses propriétés plus connues pour aider à épaissir les cheveux, possède des vertus plus médicinales :le romarin permet l’augmentation de production de cortisol et a une action sur la neuroplasticité (pour en savoir plus à ce sujet, je vous conseille de lire mes articles parlant des cellules microgiliales, ces cellules se développent en fonction de facteurs tels que la douleur chronique ou l’inflammation), grâce cette action sur la neuroplasticité, il est intéressant d’utiliser le romarin, plante totalement courante dans nos jardin, ou nos jardinières de plantes aromatiques. Bien sûr en huile essentielle vous aurez une action concentrée, mais pourquoi pas aussi passé à un rituel très sain de tisane ou de décoction au romarin (la tisane, vous laissez infuser vos herbes durant 5 à 8 minutes dans de l’eau frémissantes, vous filtrez puis vous buvez, chaud ou froid. La décoction, vous mettez une casserole d’eau à bouillir, vous y ajouté votre romarin et laisser frémir durant une dizaine de minutes, puis vous buvez…chaud ou froid), j’attire votre attention sur le fait de ne pas sucrer votre tisane ou décoction, en effet, le sucre blanc raffiné, ou tout sucre raffiné, est une source d’inflammation…nous voulons à tout prix éviter cette inflammation. La seule exception, et en quantités très modérée, sera le miel….bien sûr un vrai miel bio, de bonne qualité.

 5 Oméga 3

On en entend beaucoup parler…comme complément alimentaire. On connaît la source la plus réputée : les poissons carnassiers comme le thon ou le saumon…mais n’oublions pas que ces poissons sont aussi en fin de chaîne alimentaire…ils sont donc bourrés de mercure et de métaux lourds…que ces métaux lourds sont très lipophiles (il s’associent facilement avec la graisse), il est donc difficile de consommer des poissons qui ne soient pas contaminés par les métaux lourds. Mais rassurez vous, il existe des sources végétales tout autant concentrées en oméga 3 : l’huile de cameline (qui est une petite fleur de la même famille que la moutarde) est extrêmement riche en oméga 3. En consommer dans une salade, une mayonnaise sera donc une source fabuleuse d’oméga 3, sans consommation de saumon d’élevage, ou de capsules qui ont du être fabriquées avec de nombreux processus de transformation…elles sont donc chères, alors que les omégas 3 se trouvent naturellement dans l’huile de cameline (dans une mesure un peu moindre dans l’huile de chanvre…sans oublier que le chanvre n’est pas une plante interdite, même si elle est de la même famille que le cannabis banni !!!). Les omégas 3 sont très anti oxydants, donc anti inflammatoire. Il est important d’en consommer si vous voulez enrailler votre inflammation chronique. (Ne pas oublier de supprimer au maximum les graisses frites….qui elles sont sources d’oxydation).

 6 L’os a moelle

Saviez vous que consommer un bon osso buco, si vous n’êtes pas vegetarien, vous apportera du collagène, essentiel à la recomposition des membranes cellulaires, mais aussi des proteoglycanes, une substance qui entre dans le maintien des tissus en dehors des cellules….c’est aussi un bon modulateur de la douleur. La moelle contient aussi beaucoup de potassium, ce dernier est essentiel dans le bon fonctionnement de presque tous nos organes, en allant du cœur aux reins….mais la moelle contient aussi de l’acide hyaluronique…nous en avons tous entendu parlé en cosmétique…mais l’acide hyaluronique intervient aussi beaucoup dans notre santé, dans l’intégrité et le maintient de nos cellules. Pour ceux qui n’aiment pas manger de la moelle, il existe des poudres protéinées à la moelle.

 7 Le Basilique sacré

Encore une plante que l’on peut faire pousser dans nos jardins ou sur nos balcons. Vous pouvez le consommer en tisane ou décoction. Il existe aussi de l’huile essentielle de basilique sacré, qui est réputée pour être une huile essentielle avec des vertus anti inflammatoires, anti douleur et adaptogène (en gros, cette plante vous permettra de réguler votre énergie, votre moral….). Cette plante agit aussi sur la protection des cellules.

 8 Les Piments

Cet ingrédient n’est pas à utiliser pour toutes les douleurs en application locale. J’en suis la preuve vivante…comme j’ai beaucoup lu sur ce sujet, j’ai voulu appliquer ces piments sur ma zone neuropathique….de nerf crânien…je ne le conseille pas pour la neuropathie du trijumeau, car le nerf étant très étendu au niveau de la zone de la douleur du cerveau (cortex sensitif), en effet, ce nerf crânien représente presque 50% de la zone de la douleur….donc quand ce nerf flambe….il s’emballe…c’est d’ailleurs confirmé par les neurologues spécialisés dans les douleurs faciales (d’ailleurs les patients souffrants de neuropathies du trijumeau n’en mettent pas dans les aliments qu’ils mangent bien souvent, car c’est une gachette de leur douleur, l’interieur de la bouche étant aussi innervé par ce puissant nerf…). Neanmoins….il reste tout le reste du corps….donc pour des neuropathies périquériques, il est conseillé de manger des piments. Ceci permet de stimuler la circulation du sang, permet une vaso dilatation (un e2largissement des vaisseaux sanguins)….d’ailleurs, n’a-t-on pas le visage rouge lorsque l’on mange beaucoup de piments ? Ces piments auront aussi la meme fonction dans notre tube digestif, il augmentera la perméabilité et l’absorption des nutriments. C’est une ingrédient qui peut être utilisé en synergie avec le curcuma afin de permettre son assimilation). Vous l’aurez compris, l’exces nuit en tout…n’en abusez pas, une trop grande perméabilité de la muqueuse digestive n’est pas souhaitable non plus….modération.

 9 La Bromélaine

La bromélaine est une enzyme « protéolytique » qui a comme propriété de digérer certaines protéines…si nous revenons à l’introduction de cet article…je parlais de protéines responsables de l’inflammation, les COX 2 par exemple…et bien cette bromélaine….magique…se trouve de manière naturelle dans l’ananas (la plus haute concentration se retrouve dans la tige et le cœur de l’ananas)….mais il y en a également dans l’ensemble du fruit. D’ailleurs, la bromélaine est prescrite depuis bien longtemps en post chirurgie, pour éviter les hématomes, permettre un bon rétablissement post chirurgical, pour stimuler la circulation veineuse. D’ailleurs les vétérinaires ne s’y trompent pas, ils prescrivent encore : ce médicament s’appelle l’extranase (les mots finissant en « ase »… c’est pour les enzymes), et moi qui ai eu de nombreux chiens, je me rappelle que mon amie véto prescrivait (et prescrit encore ) de l’extranase…les chiens seraient ils plus chanceux que les humains ??? Car je n’ai jamais vu une personne sortir d’une intervention chirurgicale avec une telle prescription…cette molécules est la troisième molécule la plus prescrite en Allemagne (les Allemands sont très « me2decines naturelles ». Je me rappelle aussi avoir été chez un vieux chiropracteur aux USA, alors que j’y travaillais, j’avais eu le dos un peu « fatigué »….et en sortant il m’avait dit, achetez vous un ananas frai, coupez le en rentrant, mangez en autant que vous le pouvez en une fois…et puis marchez…et reposez vous…tadammmmmm, je n’ai jamais eu une séance de chiro aussi efficace, malgré les sur sollicitations exigées par mon job à l’époque…je n’ai pas eu besoin d’une autre séance durant 6 mois au moins. La bromélaine est en effet un bon anti inflammatoire naturel. Lorsque j’étais en Nouvelle Zélande, j’en avais acheté, il faut savoir que pour avoir une vraie efficacité avec la bromélaine, il faut en prendre de très grandes quantités (plus que ce n’indique les recommandations pour stimuler la circulation du sang), l’effet secondaire de cette bromelaine est qu’elle est assez caustique pour l’estomac si elle n’est pas encapsulée. Je vous conseille donc d’acheter des cachets gastro résistants, qui sont certes plus chers, mais vous pourrez en prendre de grandes quantités, sans aucun effet secondaire…que les bénéfices !!! Si vous décidez de rester dans le non raffiné et de consommer l’ananas frais, je vous conseille grandement d’utiliser un mixer (pour conserver toutes les parties de l’ananas, jusqu’au cœur), si vous utiliser un extracteur de jus, vous risquez simplement de mettre les fibres pleines de bromelaine…à la poubelle.

 10 La respiration

La respiration alternée telle que je l’explique dans l’ article sur la respiration, cette technique est aussi une bonne aide pour bien oxygéner vos cellules.

 11 Le froid

Le froid est un excellent système pour aider le corps à guérir, le froid stimule la circulation sanguine, stimule la circulation lymphatique, et donc le système immunitaire. Certains proposeront des alternances chaud, froid. Pour ma part, je réserverais le chaud froid pour les douleurs neuropathiques (car les douleurs neuropathiques peuvent être augmentées par le froid…on perd donc le bénéfice du froid). Si vous souffrez d’un problème post traumatique, d’une entorse, d’une douleur de dos qui n’est pas décrit comme neuropathique, je vous conseille grandement les douches froides seules. D’ailleurs, de plus en plus de centre vous proposent des séances de cryothérapie (traitement par le froid), technique souvent proposée aux sportifs.

 12 Le chaud

Lorsque l’on parle de traiter la douleur par le chaud, le bénéfice obtenu par cette option, c’est la détoxification et la régénération tissulaire grâce à la longueur d’onde de cette lumière infra-rouge. Rien de tel qu’un bon sauna aux infra rouges. Ces derniers pénètrent en profondeur dans les tissus (jusqu’à 3 cm de profondeur). Et comme dans les pays nordiques, n’oubliez pas de terminer par un bon choc thermique avec une douche ou un bain froid. Pour ceux pour qui le sauna est proscrit (pour ma part une chaleur au dessus de 43 degrés…et en dessous de 23 degrés Celsius me provoquent des crises neuropathiques extrêmement douloureuses) vous pouvez toujours utiliser des lampes à infra rouge qui sont vendues sur différents sites. Vous évitez ainsi d’exposer certaines zones à trop de chaleur.

 13 La vitamine D

Cette dernière est bien souvent oubliée, et pourtant elle est vitale…la meilleure façon de s’auto fournir en vitamine D, c’est de s’exposer au soleil….sans lotion ni crème solaire qui font écrans aux UV qui vont permettre la production de vitamine D par votre corps, ces produits solaires commerciaux sont trop souvent nocifs pour la peau (de plus en plus d’études montrent que les personnes consommant beaucoup de crèmes solaires sont les personnes qui déclarent le plus de cancers de la peau), il est préférable de s’exposer durant quelques temps au soleil (la durée est très variable en fonction du type de peau), surveiller la sensation ressentie au niveau de la peau, puis mettez vous à l’ombre. Votre peau va aussi s’acclimater au soleil. La progression est le maître mot. Mais nous avons besoin des rayons du soleil pour notre vitamine D. Une dernière précaution à prendre, si vous êtes un ou une habituée du soleil, veillez à ne pas être en carence de zinc. Le zinc est utilisé par notre corps pour fabriquer notre propre vitamine D, si vous vous exposez beaucoup au soleil, vous allez épuiser votre réserve de zinc….c’est donc un élément à prendre en considération .

 

Je voulais terminer cet article par le soleil, qui est un élément de vie essentiel, que nous oublions trop souvent.

Certainement d’autres substances, d’autres méthodes (je n’ai pas parlé de votre posture qui peut être une cause d’’inflammation, du manque d’exercice et d’étirements…) ces techniques me reviendront probablement à l’esprit…mais vous voilà déjà avec quelques infos pour vous permettre de prendre soin de votre douleur chronique le plus naturellement du monde.

Il est bien précisé que bien que toutes les informations partagées dans cet article soient issus de publications scientifiques et bibliographie internationale scientifique, cet article ne fait pas office de prescription et ne vous dispense pas de consulter votre médecin lorsque vous souffrez. Le blog ne sera nullement tenu responsable en cas de non observation de cette consigne de sécurité et de santé.

Si Hippocrate Savait square

 Alors bon appétit, et n’oublions pas….Hippocrate savait que le meilleur médicament est notre nourriture !!!

Une réflexion sur “Mes 13 Remèdes anti douleurs qui ne vont pas plaire à Big Pharma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s