Technique Respiratoire Aidant à Gérer les Douleurs et Maladies Chroniques

Technique en 2 sessions pour enrailler les inflammations, manager les douleurs chroniques et potentialiser l’effet de vos anti-douleurs.

C’est aussi une bonne technique de relaxation

Depuis 2 mois maintenant, je pratique cette technique de respiration-méditation pour tenter de calmer mes névralgies du nerf trijumeau. Elle peut aussi être pratiquée par toute personne souffrant de douleurs chroniques, de maladies systémiques (auto-immunes) de dépression . Et si vous ne présentez aucun de ces symptomes, cette technique est aussi utilisée pour la mise en forme des sportifs de haut niveau…Cette dernière est pratiquée par certains yogi depuis des millénaires. Cependant bien entendu, aucune recherche n’avait été effectuée. Depuis, ces respirations ont été explorées scientifiquement…et montrent un réel intérêt pour la santé.

Pour ma part, ces sessions de respiration sont de vraies soupapes…car à cause de mes névralgies, je ne peux plus pratiquer de sport pour me défouler et me relaxer…ceci m’aide donc de plusieurs manières.

En quoi consiste la technique respiratoire. Comment ça marche?

La technique respiratoire se compose d’un enchaînement de 2 pratiques:

Première étape: l’hyperventilation

Cette technique est montrée dans ma vidéo.

L’hyperventilation est utilisée par les anesthésistes aux USA (et peut être en France, je n’en sait rien, de nombreuses publications scientifiques sur ce sujet en anglais:) pour prolonger et amplifier, rendre plus biodisponible, l’effet chimique des substances antidouleurs déjà présentes.dans l’organisme. Vous trouverez l’article the magic of hyperventilation écrit par un anesthésiste en cliquant ici.

Lors de cette phase, l’oxygène est très présent dans la circulation sanguine, les globules rouges se lient très puissamment à l’oxygène. Cette hyper oxygénation sanguine empêche l’oxygène de se libérer, il n’est donc sur cette période pas « libre » de passer la tunique des vaisseaux sanguins et d’aller  fournir en oxygène (« irriguer ») toutes les cellules (les neurones en faisant partie). Ceci provoque une hypo oxygénation des neurones (entre autre), qui vont vous fournir une sensation euphorisante (si modérée). Ceci entraîne également une perméabilité accrue des tuniques vasculaires (parois des vaisseaux sanguins), qui autorise plus de molécules anti-douleur à passer dans le système cellulaire, à joindre les cellules nerveuses…et donc à agir d’avantage sur la douleur, avec la même quantité de médicaments dans le sang.

Il n’est pas conseillé de n’effectuer que cette étape…vous l’aurez compris, à long terme, cela met les cellules en acidose (ce que l’on veut éviter)..cela augmente l’inflammation…et on peut même faire un malaise….

La rétention ou apnée

Il faut donc combiner cette session d’hyperventilation avec une session de rétention, poumons vides.

Cette partie est très simple…comme décrite dans la vidéo, lors du dernier cycle de respiration, vous videz vos poumons sans forcer…et vous vous relaxez…vous écoutez votre corps…vous ne forcez pas…tant que vous ne ressentez pas le besoin de respirer…vous conservez cette apnée…

Puis vous repartez pour un cycle…hyperventilation….apnée…

Que se passe-t-il dans vos cellules durant cette phase?

Cette hypoventilation renverse la physiologie décrite ci dessus dans l’hyperventilation. Un maximum d’oxygène passe dans le milieu cellulaire et donc nerveux, rééquilibrant le taux d’oxygène, et même par effet rebond, alcalinisant le milieu cellulaire. C’est exactement ce que l’on recherche pour des cellules saines: de l’oxygène, anti oxydant. Pour ma part, j’ai testé mon PH avant et après la session de respiration, je suis passée d’un PH de 6.5 en cas de crise de douleur, à un PH de 8 en fin de séance. c’est quantifiable…c’est scientifique…et c’est aussi démontré dans cette recherche effectuée par l’organisme PNAS: proceeding of the national academy of science of United States of America (cliquez ici pour l’article ): activation volontaire du système nerveux sympathique et réponse du système immunitaire inné lors d’injection volontaire de bactéries botuliques. En bref, ce schémas montre comment l’organisme humain peut réagir favorablement à l’injection de bactéries neurotoxiques s’il a été préparé avec cette technique de respiration et de méditation.Les personnes pratiquant cette respiration ne présenteront pas les mêmes symptômes que les personnes ne pratiquant pas cette technique respiratoire. (Injection de toxine à ne surtout pas essayer chez vous…même avec préparation…:) )

Il a également été prouvé que cette technique provoque la production d’endorphine, de dopamine et de sérotonine. qui étaient des hormones favorables à la suppression de la douleur. Cette méthode permet aussi de bloquer l’épinéphrine qui est l’hormone du stress. Lire l’article scientific proof of breathing method ici.

C’est Wim Hof (the Ice Man cité dans l’article du lien ci dessus) qui a remis au gout du jour cette méthode de « respiration-méditation-immersion dans l’eau froide » qui est utilisée depuis longtemps en Russie. .

technique respiratoire contre douleurs et maladies chroniques

Si vous voulez vraiment activer votre circulation lymphatique, la méthode recommande de prendre des douches froides après cette respiration.

Pour ma part, je perds régulièrement l’habitude des douches ou bains froids lors de mes crises…( en dehors des crises, je ne me douche jamais la tête sous l’eau froide, car la douche me provoque des crises…mais le corps entier…c’est déjà pas mal) je sais que je devrais persévérer et être plus consistante…même pendant les crises. Cette technique est du long terme…c’est plus un mode de vie qu’un traitement.

technique de respiration anti douleur

 Je vous souhaite une bonne respiration…une bouffée d’oxygène…et avec un optimisme joyeux…moins de douleurs!!!

Pas la peine de se poser la question

Si Hippocrate Savait?

Il savait certainement…la respiration est essentielle!!!


			

2 réflexions sur “Technique Respiratoire Aidant à Gérer les Douleurs et Maladies Chroniques

  1. Merci pour cet article, je m’intéresse à la méthode Wim Hof depuis que j’ai vu une démonstration à la télévision. Comme quoi parfois on apprend des choses via ce média. J’ai essayé l’hyperventilation, et pour le moment c’est un peu tôt pour en tirer le constat. Mais je n’avais pas la méthode exacte et votre vidéo va pouvoir me servir à mieux gérer la respiration, et le fait de bloquer en fin de séance. On essai de nous vendre des Patchs et autres compléments alimentaires pour oxygéner notre corps, c’est la grande mode, l’oxygénation pour tout soigner. Mais des médecines ancestrales existent, il suffit d’essayer. Encore merci pour votre page et cette explication.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s